Le palmarès des produits les plus contrefaits en Europe

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Les douanes ont saisi 27 millions d’articles contrefaits et potentiellement dangereux en 2018, soit une valeur de 740 millions d’euros.

Les saisies de produits contrefaits qui transitent en Europe sont en augmentation. Selon un rapport de la Commission européenne, l’an dernier, les douanes ont saisi 17 millions d’articles aux frontières du Vieux continent pour une valeur totale de 740 millions d’euros. Le nombre de retenues est également en hausse passant de 57.433 cas en 2017 à 69.354 en 2018. Selon l’institution, “le nombre d’interceptions de marchandises de contrefaçon importées dans l’UE a augmenté en 2018 en raison de la multiplication du nombre de petits colis acheminés par la poste ou les services de fret express”.
Sans grande surprise, ce sont les cigarettes qui arrivent en tête des produits contrefaits les plus saisis par les douanes, avec 15% du volume total d’articles retenus, explique le site LSA Conso. Elles devancent les jouets, qui représentent 14% de ces saisies, devant les matériaux d’emballage (9%), les étiquettes et les autocollants reprenant les marques copiées (9%) et les vêtements (8%).
Le Cambodge leader des cigarettes de contrefaçon
Concernant la provenance de ces produits contrefaits, la Chine arrive bien entendu en tête devant l’Inde, dont la plupart des colis contenant du matériel informatique son envoyés, ou encore la Turquie pour les boissons non alcoolisées, les parfums et les cosmétiques. À noter que la Macédoine du Nord est le principal pays d’origine des boissons alcooliques de contrefaçon. Concernant les cigarettes de contrefaçon, c’est le Cambodge qui arrive tête et la Bosnie-Herzégovine est particulièrement active dans le secteur des matériaux d’emballage.
⋙ Lire aussi : Contrefaçon: des réseaux criminels plus professionnels et davantage de fabrication en Europe
Dans 90% des cas, les objets saisis sont détruits, mais dans 4% des cas, les autorités ont remis en circulation les marchandises qui se sont avérées être des produits finalement authentiques. Chaque année, la contrefaçon fait perdre 60 milliards d’euros à un ensemble de 13 secteurs de l’économie européenne, rappelle Le Figaro. Elle pèse également sur l’emploi, une étude de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle estimant que près de 435.000 emplois sont perdus en Europe en raison de la contrefaçon.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!