La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Actualité des sociétés, statistiques économiques, analyse technique du CAC40, Wall Street… tout ce qu’il faut savoir pour cette séance de Bourse.

Nouvelles hésitations à la Bourse de Paris. Le CAC 40 a ouvert proche de l’équilibre ce lundi, prenant en compte le fait que Pékin et Washington se soient rapprochés d’un accord sur certains aspects de leurs négociations commerciales tout en attendant plus de visibilité sur le Brexit. L’indice parisien cède 0,05% une trentaine de minutes après l’ouverture de la séance. Vendredi, il a fini en hausse de 0,67%, à 5.722,15 points, son plus haut niveau en clôture de l’année. De son côté, Wall Street a terminé la semaine dans le vert vendredi et l’indice S 500 a frôlé son record.
L’optimisme a repris sa place sur le front commercial. En effet, la Chine a confirmé samedi que les négociations avec les Etats-Unis étaient sur la bonne voie, annonçant au passage son intention de lever l’embargo sur les importations de volaille américaine. La veille, l’administration Trump a indiqué qu’une partie de l’accord commercial en négociation avec la Chine était “proche d’être finalisée”.
>> A lire aussi – Chine : la croissance au plus bas depuis 27 ans, plombée par la guerre commerciale
Les droits de douanes punitifs infligés aux marchandises chinoises notamment, dans le cadre du bras de fer commercial que l’administration Trump mène avec Pékin, ont rapporté 30 milliards de dollars, soit 70% de plus que d’ordinaire, selon le Trésor américain.
“Les investisseurs devraient néanmoins rester attentifs à la réunion de la Fed et à la croissance du troisième trimestre américain mercredi”, estiment les experts de Mirabaud Securities Genève (MSG).
Ils espèrent aussi obtenir plus de clarté sur la situation du Brexit, alors qu’une rencontre est prévue à Bruxelles à trois jours de l’échéance prévue pour le divorce. Pour rappel, les ambassadeurs des 27 pays de l’Union européenne se réunissent lundi matin pour discuter d’un projet de report de trois mois du Brexit.
Selon des sources européennes, la proposition sur la table prévoit de repousser le Brexit de trois mois, au 31 janvier 2020, mais avec la possibilité que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne au 30 novembre, et au 31 décembre en cas de ratification de l’accord de sortie avant ces échéances. De son côté, le Premier ministre britannique Boris Johnson tente de nouveau ce lundi de déclencher des élections anticipées, après avoir déjà échoué à deux reprises au mois de septembre.
>> Notre service – Testez notre comparateur de comptes-titres pour passer vos ordres de Bourse au coût le plus bas
Sur le plan monétaire, le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, fait ses adieux ce lundi à l’institution qu’il a dirigée pendant huit ans, laissant la place à Christine Lagarde, l’ancienne patronne du Fonds monétaire international.
Sur ce sujet, les investisseurs s’intéresseront à la croissance des prêts en zone euro (septembre). Ils garderont également un oeil sur la décision monétaire de la Fed mercredi, qui pourrait annoncer un éventuel abaissement de taux – le troisième cette année – pour soutenir l’activité affaiblie par la guerre commerciale.
>> A lire aussi – Bourse : 23 erreurs à ne surtout pas commettre
Les valeurs à suivre aujourd’hui
LVMH
Le géant du luxe a fait une offre début octobre pour s’emparer du joaillier américain Tiffany, a indiqué à l’AFP dans la nuit de samedi à dimanche une source proche du dossier sous couvert d’anonymat.
VIVENDI
Banijay, dont il est l’actionnaire minoritaire, a acquis 100% du capital du producteur audiovisuel néerlandais Endemol Shine pour donner naissance à un géant mondial de la télévision.
RENAULT
L’agence de notation Standard & Poor’s Global Ratings a abaissé vendredi la note de Renault à BBB-, assorti d’une perspective négative, le dernier cran avant la chute en catégorie spéculative.
>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés
TRIGANO
Berenberg a relevé sa recommandation sur le titre à “acheter” contre “conserver”.
EUROFINS
Le groupe a enregistré une croissance organique de 6,4% au troisième trimestre et confirmé ses objectifs.
FLEURY-MICHON
Le groupe a vu ses ventes progresser de 6,8% au troisième trimestre de son exercice 2019, en raison d’une prise de participation dans le “catering” aérien.
>> Notre service – Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images>> En vidéo – Pourquoi la guerre commerciale Chine-USA pourrait durer jusqu’en 2021

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!