Le patron d’ADP choqué après une visite en “client mystère”, l’Alsace terre de lithium… Le flash éco du jour

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Retrouvez l'essentiel de l'actu éco du jour dans le flash réalisé par Capital.

Le Coup de gueule est poussé par le patron d’Aéroports de France. Lors d’une visite en “client mystère” à Roissy-Charles de Gaulle le 9 novembre, Augustin de Romanet a poussé un véritable coup de gueule sur Twitter contre l’attente constatée aux arrivées du hall 2E d’Air France. Arrivé à 7 heures du matin, il a constaté un délai d’attente de 90 minutes aux arrivées. “Je ne peux que dire aux passagers que je partage leur désarroi. C’est inacceptable”, a écrit le patron d’ADP avant d’assurer que le groupe travaillait pour résoudre ces problèmes. Un message qui a provoqué de vives réactions sur le réseau social alors que Roissy avait été classé, cet été, comme l’un des pires aéroports de France.
Le chiffre du jour. 1.500 tonnes. Ce sont les ressources en lithium que pourrait renfermer le sous-sol alsacien. Un véritable trésor pour la France puisque ce métal est l’un des plus stratégiques au monde. Le lithium est utilisé dans la fabrication de la plupart des batteries que ce soit pour les ordinateurs, les smartphones ou les voitures électriques. La découverte a été faite par deux entreprises françaises. Les ressources pourraient permettre de fournir 30 à 40% de l’ensemble de la demande industrielle française en lithium à partir de 2023.
L’info pratique Capital. Le gouvernement va créer une plateforme officielle pour comparer les prix des centres de contrôles techniques. La mesure a été annoncée dans le Journal officiel le 4 novembre dernier. Le site gouvernemental regroupera les tarifs pratiqués par les 6.500 centres répartis à travers l’Hexagone. Toutefois, aucune date de mise en service n’est encore annoncée pour cette plateforme. La répression des fraudes sera chargée de contrôler la mise à jour et la correspondance des tarifs pratiqués par les centres de contrôle technique. Les entreprises ne se pliant pas à la réglementation risquent une amende administrative de 1.500 euros.
On termine avec cette escroquerie qui a rapporté gros à Nantes. Un homme de 43 ans sera jugé en avril prochain pour escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. Cet ancien employé d’une agence de location de voiture Hertz a été interpellé et placé en garde à vue pour avoir vendu des dizaines de véhicules de location à des particuliers. Une escroquerie qui pourrait atteindre 770.000 euros. L’homme aurait reconnu les faits en garde à vue.
> Réécoutez et abonnez-vous à ce podcast sur vos plateformes favorites (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Google Podcasts, Soundcloud…) ainsi que sur les enceintes connectées Google Home, Amazon Echo et Apple HomePod.
> La saga des marques, 21 millions (sur les cryptomonnaies)… retrouvez tous les podcasts de Capital et de Prisma dans notre espace dédié.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!