Les Belges imposent l’arrondi dans les additions

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

À compter du 1er décembre, il sera impossible d’utiliser ses petites pièces rouges et les paiements en espèce seront arrondis au 0 ou 5 centimes le plus proche.

La Belgique veut faire disparaître la petite monnaie. À compter du 1er décembre, il ne sera plus possible d’utiliser les pièces de 1 ou 2 centimes pour régler l’addition au restaurant ou dans un magasin, explique la RTBF. La somme sera désormais arrondie au 0 ou 5 centimes le plus proche. Cette réforme a été annoncée il y a un an pour restreindre l’usage de la petite monnaie. Le gouvernement entend ainsi lutter contre la pénurie de pièces rouges alors que la Belgique n’a pas été autorisée à en frapper de nouvelles en 2018.
Par ailleurs, frapper et transporter ces pièces, qui circulent très peu et sont souvent oubliées au fond du porte-monnaie, coûte cher au gouvernement. La Belgique a tout d’abord appelé la population à les rendre à la Banque nationale avant d’aller plus loin et de limiter leur utilisation. Une mesure contestée par les commerçants qui estiment qu’un arrondi vers le haut n’est pas un très joli geste commerçant.
Bientôt la France ?
Concrètement, l’arrondi sera à la baisse lorsque le montant se terminera par 1,2,6 ou 7 centimes, détaille France 3. Il sera, en revanche, à la hausse lorsque le montant se terminera par 3,4,8 ou 9 centimes. Par exemple, le montant passera de 10,04 à 10,05 euros ou de 10,08 à 10,10 euros. Le SPF Finances a précisé que c’est le montant total de l’addition qui sera arrondie et non pas chacun des articles.
>> A lire aussi – Royaume-Uni : la production de la pièce de monnaie spécial Brexit à nouveau suspendue
Si l’objectif est de voir les pièces de 1 et 2 centimes disparaître, les paiements avec cette petite monnaie ne seront pas interdits en Belgique. Il sera, par exemple, toujours possible de régler un achat de 20 centimes en pièces de 1 et 2 centimes. La Belgique n’est pas le seul pays européen à prendre ce type de mesure : la Finlande a obligé les commerçants à arrondir leurs prix aux 5 centimes dès janvier 2002, l’Italie a cessé d’émettre ces pièces en janvier 2018 alors que la France réfléchit à mettre en place une mesure similaire.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!