À Londres, les milliardaires ont désormais une banque rien que pour eux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Tout près du très célèbre et très chic magasin Harrods, une banque inédite va proposer ses services aux ultra-riches.

Londres est aux petits soins de ses résidents les plus fortunés. Pour pleinement les satisfaire, elle va même abriter dans un ancien hôtel particulier classé, vieux de 120 ans et situé tout près de l’hôtel Dorchester, une “banque” peu ordinaire. Selon les informations du Guardian, cette banque proposera des coffres-forts à des clients plus riches que riches. Le directeur de l’établissement, Sean Hoey, débauché de chez Harrods pour l’occasion par International Bank Vaults (IBV), précise : “Nous ne prendrons aucun millionnaire. Nos clients seront exclusivement des milliardaires”.
>> À lire aussi – Petite baisse de régime pour les milliardaires de la planète
Un service similaire de coffre-fort était déjà en place dans le très luxueux grand magasin londonien Harrods, mais Sean Hoey l’assure, la nouvelle offre sur le marché est bien meilleure. Et forcément plus onéreuse : “Nous sommes le coffre de sécurité le plus cher de tout Londres, enfin du monde même. Mais vous savez ce que l’on dit, ‘vous avez ce que vous payez’, et ici les clients seront les rois”. Le moins cher de ces coffres, qui mesure cinq centimètres de haut, 16 centimètres de large et 49 centimètres de profondeur, sera proposé à la location annuelle pour la modique somme de 600 livres, soit 703 euros.
Un coffre géant pour trois millions d’euros
En comparaison, chez Harrods le service coffre-fort affiche un tarif de 465 livres, soit 545 euros, pour un coffre deux fois plus grand. Et ce n’est rien comparé aux 240 livres par an (281 euros) que propose le plus grand fournisseur de coffres-forts du pays, Metro Bank, relève The Guardian. Chez IBV, on indique que malgré les petites dimensions du coffre, on peut tout de même y stocker des bijoux “et quelques lingots d’or, qui sont de la taille des smartphones”. L’entreprise propose aussi des coffres plus grands et, cerise sur le gâteau : les clients qui le souhaitent peuvent même louer une pièce entière pour la somme de 2,5 millions de livres par an, soit près de trois millions d’euros.
>> À lire aussi – Jay-Z devient le premier rappeur milliardaire de l’histoire
Selon les explications de l’entreprise au Guardian, si ce service exclusif s’apprête à ouvrir ses portes à Londres, c’est en raison de la rapide progression de la demande de la part des citoyens les plus riches de ce monde. Ceux-ci souhaitent avoir accès à des coffres-forts sécurisés par crainte de voir d’autres se rebeller contre l’augmentation des inégalités. Selon Sean Hoey, les clients potentiels craignent également les conséquences du réchauffement climatique. Il évoque aussi des clients désireux de stocker leurs richesses sous forme de lingots d’or dans des coffres afin d’éviter les frais prélevés par les banques pour stocker des sommes d’argent déposées.
Des dossiers passés au peigne fin
Le dossier des clients potentiel sera épluché par les employés d’IBV, qui ne veut pas d’argent issu du blanchiment. “La plupart nous seront envoyés par des banques privés, et nous éplucherons quand même leur dossier”, insiste Sean Hoey auprès du quotidien britannique. Il précise que certains des potentiels clients ayant fait une demande de coffre chez IBV Londres verront leur candidature rejetée en raison de l’origine trop douteuse de leurs finances. De nombreux futurs locataires viendront de Russie, de Chine ou du Moyen-Orient et possèdent en général une maison à Londres.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!