La très belle prime de Noël des salariés d’un distributeur de boissons du Pas-de-Calais

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

À Leulinghem dans le Pas-de-Calais, les salariés d'une entreprise familiale reçoivent 750 euros de prime de fin d'année, en plus d'autres avantages.

Chez Sodiboissons, un distributeur indépendant auprès des cafés et restaurants des Hauts-de-France, les salariés ont le sourire. La direction de l’entreprise leur a annoncé qu’elle leur verserait cette année une prime de Noël s’élevant à 750 euros, rapporte Le Parisien, mercredi. Et ce en plus de la prime d’intéressement et du treizième mois que chaque employé reçoit également chaque année. L’an passé, les salariés avaient déjà bénéficié de cette prime de Noël, qui s’élevait alors à 600 euros. La reconduction du dispositif n’est donc pas la seule chose appréciée par les travailleurs : l’augmentation de la prime est également la bienvenue.
>> À lire aussi – Disneyland Paris divise la prime de Noël par deux
Pour le directeur général de l’entreprise, Laurent Pecqueur, en poste depuis six ans, le versement de cette prime est justifié et normal. Auprès du quotidien francilien, il évoque de bons résultats grâce à un contexte économique plutôt favorable du fait de la météo et de la Coupe du monde de football féminin. “C’était évident de remercier les salariés”, explique-t-il. “On regrette juste de ne pouvoir la verser qu’au 1er janvier comme l’a décidé le gouvernement”.
L’humain au coeur du management
La direction se dit ravie de pouvoir verser cette prime de Noël à tous ses employés : “Nous aussi on est heureux, et ça se ressent jusque sur la clientèle”. Du côté des salariés, cette nouvelle prime est plus qu’appréciable et en dit long sur le management de l’entreprise. La chargée de l’administration des ventes de Sodiboissons estime dans les colonnes du Parisien que par ce geste, les salariés se sentent “récompensés de (leur) travail”, et cela leur donne envie de davantage s’investir dans leur travail. “J’ai travaillé dans d’autres entreprises, mais ici, l’humain est déterminant. Il n’y a pas de différence, tout le monde a la même récompense, ça nous soude”.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!