Grève : 220 bus privés déployés par la région Ile-de-France pour renforcer des lignes

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

220 bus et cars ont été affrétés par la région Ile-de-France auprès de 7 compagnies privées dès ce mercredi 11 décembre. Objectif, permettre aux Franciliens vivant en grande couronne de se rendre à Paris durant la période de grève.

Face à la reconduction de la grève contre la réforme des retraites à la SNCF et la RATP, la région Ile-de-France a décidé d’agir. En effet, selon les informations de RTL, 220 bus et cars ont été affrétés par la région Ile-de-France auprès de 7 compagnies privées de bus (Keolis, Transdev, RATPDev ou encore SAVAC). Objectif : proposer 25.000 places chaque jour afin de transporter les Franciliens, et surtout les personnes habitant en grande couronne de se déplacer vers Paris. Ce dispositif de bus est mis en place dès ce mercredi 11 décembre et durera tant que les grèves seront maintenues dans les transports.
Cette flotte de bus sera entièrement payée par Ile-de-France Mobilités et Région Ile-de-France. Ces 220 bus et cars viendront renforcer des lignes existantes. La Ligne 14 Express entre Mantes-la-Jolie et La Défense bénéficiera de 21 allers-retours de plus par jour. La ligne 11 entre Goussainville et Saint-Denis aura quant à elle droit à 30 allers-retours de plus. Des trajets qui ont été choisis afin de permettre aux travailleurs vivant en lointaine banlieue de se rendre à Paris pour travailler. Des bus spéciaux qui n’entraîneront en revanche aucun surcoût pour les passagers.
>> À lire aussi – Grève : la galère des touristes étrangers pour se déplacer à Paris
En effet, Valérie Pécresse a tenu à assurer à RTL qu’il “n’y aura aucune dépense supplémentaire pour les usagers”. La présidente de la région Île-de-France a ajouté que “pour ceux qui possèdent un pass Navigo, rien de change”. Si cela ne permettra pas d’absorber les centaines de passagers pris en charge par les RER, Valérie Pécresse assure avoir fait son maximum afin de mobiliser les sociétés de bus et de cars privées.
Valérie Pécresse réclame par ailleurs le remboursement du pass Navigo
Ce renfort de bus est effectif au moins jusqu’à vendredi et sera renouvelé si besoin. Valérie Pécresse réclame par ailleurs le remboursement du pass Navigo “pour tous ceux qui ont eu leur ligne totalement perturbée et qui n’ont pas eu le service minimum contractuel que nous doivent la SNCF et la RATP”. “On fera évidemment les comptes à la fin de la grève”, promet la présidente de la région.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!