Le patron de Seat (Volkswagen) bientôt directeur général de Renault ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le conseil d'administration de Renault serait favorable à la nomination de Luca de Meo, patron de Seat (groupe Volkswagen), au poste de directeur général.

Le patron de Seat (groupe Volkswagen) serait en pôle position pour devenir le directeur général de Renault. Le conseil d’administration de la firme au losange se serait en effet exprimé mardi en faveur de la candidature de Luca de Meo, selon des sources concordantes. “Luca de Meo est le candidat préféré du conseil d’administration”, a confié mardi à l’AFP une source proche du dossier, sous couvert d’anonymat, à l’issue d’une réunion rassemblant les administrateurs du groupe.
Ces derniers avaient décidé le 11 octobre de démettre de ses fonctions le directeur général Thierry Bolloré, dont les performances et le style de management étaient mis en cause. Depuis, la directrice financière Clotilde Delbos assure la direction générale par intérim alors qu’un processus de recrutement a été lancé par le président de Renault, Jean-Dominique Senard. Outre M. de Meo, deux autres noms figuraient mardi sur une +short-list+ : Mme Delbos ainsi que le patron de l’équipementier Faurecia, Patrick Koller, a-t-on appris de même source.
>> A lire aussi – Renault : lourde amende requise contre Nissan dans l’affaire Carlos Ghosn
“Ce sera Luca de Meo”, a confié à l’AFP une deuxième source proche du dossier, une information confirmée par une troisième personne au fait de la procédure. Le patron de Seat, filiale de Volkswagen, est encore lié au groupe allemand par une clause de non-concurrence. Il s’agit désormais de s’assurer qu’il pourra bien être disponible rapidement, ce qui doit donner lieu à une négociation entre Renault et le constructeur de Wolfsburg. Interrogé par l’AFP, Renault n’a pas souhaité faire de commentaire.
>> Notre service – Un test pour connaître son profil d’épargnant et bénéficier d’un conseil d’investissement en ligne, gratuit, personnalisé et suivi
Le ministère des Finances, qui est tenu informé – l’Etat français étant premier actionnaire du groupe avec 15% du capital -, n’a pas commenté non plus. “Nous faisons confiance à la direction de Renault pour choisir son directeur général”, a déclaré un porte-parole. Selon des sources concordantes, les représentants de l’Etat au conseil d’administration ont approuvé le choix de M. Senard qui espère toujours conclure le recrutement avant la fin de l’année ou en début d’année prochaine.
>> A lire aussi – Le président de Renault douche les espoirs de fusion avec Nissan
Luca de Meo, 52 ans, est à la tête de Seat depuis 2015. Il jouit d’une excellente réputation dans le secteur automobile où il a fait toute sa carrière depuis 25 ans. Ce diplômé en administration des affaires de l’Université Luigi Bocconi de Milan parle français ainsi que quatre autres langues : l’italien, l’anglais, l’espagnol et l’allemand. Il a également démarré l’apprentissage du chinois.
>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto
Après avoir commencé sa carrière chez Renault, il a travaillé successivement pour Toyota, puis au sein du groupe Fiat où il a notamment dirigé les marques Lancia, Fiat et Alfa Romeo, avant de devenir directeur marketing du groupe. En 2009, il a été recruté par Volkswagen comme directeur du marketing. Il a également dirigé les ventes et le marketing de la filiale Audi.
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images>> En vidéo – Comment PSA siphonne les cerveaux de Renault

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!