Boeing 737 MAX : pas de remboursement de billets pour Ryanair

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

La compagnie irlandaise a annoncé qu’elle n’envisageait pas de remboursement pour les voyageurs qui ne souhaiteraient pas voyager sur les 737 MAX après leur remise en service.

Il est persuadé qu’à leur retour en vol les voyageurs vont “les adorer”. Le fantasque patron de Ryanair, Michael O’Leary, attend de pied ferme la remise en service des Boeing 737 MAX, cloués au sol depuis mars 2019 après le crash de l’avion d’Ethiopian Airlines, intervenu cinq mois après celui de Lion Air. Deux drames dans lesquels le logiciel anti-décrochage MCAS a été mis en cause par les autorités.
Si l’avion ne sera pas remis en service avant 2020, certains passagers ont déjà fait part de leur inquiétude de voyager à nouveau sur le bimoteur. Des inquiétudes qui ne touchent pas le patron de la première compagnie lowcost en Europe. Dans les colonnes de The Independant Michael O-Leary a ainsi affirmé que les clients ne seront pas avertis en avance de leur voyage sur un 737 MAX. “Vous ne saurez pas, puisqu’en moyenne les gens réservent leur place sur Ryanair six à huit semaines en avance”, détaille-t-il. “Nous n’attribuons les avions que la veille du voyage”, précise le patron de la compagnie irlandaise.
L’avion le plus sûr jamais livré
Selon lui, “durant la première année [de remise en service des 737 MAX] les voyageurs auront 10% de chance de voyager sur un MAX”. Si certaines compagnies américaines ont déjà annoncé que les voyageurs qui ne souhaiteraient pas voyager sur un 737 MAX pourront échanger leur billet d’avion, ce ne sera pas le cas pour Ryanair. “Vous avez le droit de descendre de l’avion si vous le désirez”, affirme Michael O’Leary. Sera-t-il possible pour autant de se faire rembourser son titre de transport ? “Non”, tranche-t-il.
>> A lire aussi – Boeing 737 Max : pourquoi la facture sera beaucoup plus lourde que prévu
Si les compagnies aériennes peuvent donner des indications sur le type d’avion utilisé pour certains vols, elles se réservent également le droit de les remplacer par un autre modèle. Et le patron irlandais de rassurer : “Quand le MAX sera remis en service, il sera l’avion le plus testé, le plus évalué, le plus sûr jamais livré […] Le fait est que ces avions sont excellents. Les clients vont les adorer. Ils seront également bon pour l’environnement. Et permettront de voyager à bas prix en Europe”, affirme Michael O’Leary.
Pas d’avion pour l’été ?
La crise du 737 MAX coûte très cher à Ryanair. Selon SkyNews, la crise de l’ex-avion star du constructeur américain coûte chaque année 100 millions d’euros à la compagnie irlandaise. Par ailleurs, l’avionneur attend toujours la livraison de plusieurs dizaines de 737 MAX. “Chaque jour qui passe, on a l’impression de faire marche arrière”, déplore ainsi le patron de la compagnie lowcost.
>> A lire aussi – Boeing 737 Max et 787 Dreamliner : le régulateur américain a-t-il ignoré les alertes de sécurité ?
“Nous devions recevoir 30 avions pour l’été, puis 20 et maintenant seulement 10. Si cela continue, si les délais s’allongent encore d’un mois, aucun ne nous sera livré pour le pic d‘été de Juin-Juillet-Août”, s’agace Michael O’Leary. Boeing a annoncé, cette semaine, la suspension totale de la production de son ancien avion star dès janvier 2020. La date de remise en service du 737 MAX est toujours hautement incertaine.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!