Voitures électriques : certaines marques bloqueraient volontairement les livraisons

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Selon l’association “60 millions de consommateurs”, plusieurs centaines de clients pourraient ne pas recevoir leur voiture avant le 1er janvier 2020.

Si vous regardez souvent la télévision, vous n’avez pas pu passer à côté de cette publicité pour le Kia e-Niro. On y voit l’acteur Robert De Niro jouer la carte de l’humour pour vanter les qualités de cette voiture électrique. Sauf que les clients de la marque n’ont plus envie de rigoler. Et sont même plutôt très remontés contre le constructeur coréen. Des centaines d’acheteurs français attendraient désespérément la livraison de leur véhicule, d’après une information révélée par 60 millions de consommateurs.
Problème de production ou de transport ? C’est encore plus vicieux. Selon le magazine, qui s’appuie sur les témoignages d’acheteurs, les voitures seraient bloquées sur le port de Havre, où elles sont arrivées de Corée du Sud par cargo, depuis des semaines, voire plusieurs mois. “Mon concessionnaire a reçu la consigne de ne plus immatriculer aucune voiture électrique et hybride rechargeable sur les mois de novembre et décembre 2019”, explique l’un des clients au magazine. Pourquoi ? Pour respecter les consignes de l’Union européenne sur les émissions de CO2 des véhicules neufs vendus l’année prochaine. En effet, les constructeurs sont tenus de réduire la pollution de leurs modèles vendus en 2020. “Ceux qui n’atteignent pas l’objectif seront pénalisés par de lourdes amendes”, rappelle 60 millions de consommateurs.
Contacté par l’association de défense des consommateurs, Kia France dément ce blocus des immatriculations. Pourtant, certains clients qui ont fait part de leur mésaventure sur des forums affirment avoir été prévenus de cette manipulation du constructeur par leur concessionnaire ! Et déclarent avoir même pris connaissance du document interne mentionnant que les livraisons ne devaient pas être effectuées avant le 2 janvier 2020.
>> A lire aussi – Les Français parmi les plus motivés au monde pour acheter une voiture électrique
La plupart des acheteurs se sentent pris au piège et veulent attaquer Kia ou demander une compensation financière. D’autres sont inquiets du retard de la livraison car le bonus écologique va être raboté en 2020 : il sera réduit de moitié (3.000 euros) pour les véhicules de plus de 45.000 euros et les clients professionnels.
Le même problème chez Renault ?
Pour l’association “40 millions d’automobilistes”, il est fort possible que le constructeur retarde les livraisons à cause des engagements sur les émissions de CO2. Mais ce n’est pas la seule hypothèse. “La demande croissante des véhicules électriques peut poser des problèmes de capacité de production”, déclare Pierre Chasseray, le délégué de l’association, qui nous a confirmé de ne pas avoir reçu de plaintes de clients concernant cette affaire. Pourtant, Kia ne serait pas le seul constructeur à retarder volontairement les livraisons. Certains consommateurs seraient victimes du même problème concernant la commande d’une Renault Zoé de nouvelle génération.
D’autres constructeurs ont préféré attendre l’année prochaine pour lancer leurs nouveautés. D’ailleurs, de nombreux modèles électriques seront – comme par hasard – lancés au cours du premier trimestre 2020 : DS3 Crossback E-Tense, Mini Electrique, Peugeot e-208, Seat Mii Electric ou encore Volkswagen e-Up.
>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!