Réforme des retraites : “la clause du grand-père” sera appliquée aux danseurs de l’Opéra de Paris

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Laurent Pietraszewski, secrétaire d'État aux retraites, et Franck Riester, ministre de la Culture, ont finalement fait marche arrière. Ils expliquent dans un courrier que le nouveau régime de retraite par points ne s'appliquera qu'aux danseurs de l'Opéra de Paris recrutés à partir de 2022.

Les danseurs de l’Opéra de Paris bénéficieront finalement de la clause du “grand-père”. Alors que la réforme des retraites doit s’appliquer au régime spécial de l’Opéra de Paris, dans une lettre du 23 décembre dont Les Échos ont obtenu la copie, Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État aux retraites, et Franck Riester, le ministre de la Culture, ont finalement fait marche arrière. En effet, ils expliquent que les danseurs de l’Opéra de Paris seront finalement parmi les rares travailleurs à pouvoir bénéficier de la “clause du grand-père”. Ainsi, la réforme ne s’appliquera qu’aux danseurs recrutés à partir de 2022.
En pratique, comme le précisent Les Échos, ce n’est qu’à partir “des années 2040” qu’il sera possible de constater les premiers effets du régime universel de retraites à points sur les danseurs. Le régime apparaît toutefois très incertain puisque la lettre insiste sur la possibilité de “créer un dispositif interne de cessation de fonctions qui repose par exemple sur l’aptitude”. Les futurs membres du ballet ne danseront quoi qu’il en soit pas jusqu’à 62 ans compte tenu des spécificités physiques de ce métier de sportif, et le gouvernement promet en outre “d’élaborer un dispositif pérenne de reconversion professionnelle”.
>> À lire aussi : Réforme des retraites : la “clause du grand-père
Les danseurs ne sont pas les seuls à bénéficier d’avantages dérogatoires à la réforme. En effet, pour les autres catégories de personnel de l’Opéra de Paris, d’autres aménagements sont promis par le gouvernement. Alors que la réforme est censée s’appliquer à partir de la génération 1975 à l’ensemble des travailleurs, elle a finalement été reportée aux générations 1977 ou 1980 à l’Opéra. L’exécutif promet également des “règles de prise en compte de la pénibilité adaptée aux métiers de l’Opéra”. Les retraites du personnel de l’Opéra de Paris seront de toute manière discutées à partir de janvier, et jusqu’à l’automne prochain. L’Opéra et la Comédie-Française sont les seules institutions culturelles concernées par la réforme du gouvernement.
Le Lac des Cygnes improvisé devant l’Opéra en signe de protestation
La danse du corps de ballet de l’Opéra de Paris improvisée la veille de Noël sur le parvis du Palais Garnier a semble-t-il eu de l’écho auprès du gouvernement. En effet, une courte séquence du Lac des Cygnes avait été réalisée par des danseuses en signe de protestation contre la réforme des retraites. À cause des grèves, la direction de l’Opéra de Paris redoute des pertes de 12 millions d’euros après les multiples annulations de représentations.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!