Les clients se précipitent sur des téléviseurs à 30 euros, la police intervient au supermarché

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Les forces de l’ordre ont dû régler un différend entre les clients et la direction d’un Casino de Montpellier. La grande surface a en effet affiché des téléviseurs 470 euros moins cher que leur prix d’origine après un bug technique.

Scène surréaliste mercredi 8 janvier au soir dans le Casino du centre commercial Odysseum de Montpellier (Hérault). Les policiers de la Sécurité publique du commissariat central de la ville ont dû intervenir dans la grande surface. En cause : 150 clients bloquaient les caisses après un différend avec la direction autour du prix de téléviseurs, explique le site actu.fr. Les appareils de la marque Phillipps étaient en effet affichés au prix de 30 euros, au lieu des 500 qu’ils coûtent habituellement.
Une réduction de 470 euros que le magasin a refusé d’accorder à ses clients. C’est un bug technique qui a en effet provoqué cette réduction incroyable. Avec le bouche-à-oreille, des dizaines de clients se sont précipités dans le magasin pour tenter de profiter de cette promotion inespérée. Mais une fois arrivés en caisse, c’est bien 500 euros qui leur sont réclamés pour pouvoir repartir avec le téléviseur.
Bug national
Une somme qu’ils refusent de régler arguant que “la loi sur la protection des consommateurs est claire, les clients doivent payer les prix affichés, même s’il s’agit d’une erreur”. Pour régler l’affaire, les policiers ont donc dû intervenir, détaille France Bleu. Après plusieurs heures de négociation, les clients auraient accepté de se voir remettre des attestations individuelles leur permettant de porter ensuite réclamation auprès de la direction du groupe Casino, mais sans doute après s’être acquittés de la somme de 500 euros.
>> A lire aussi – Montpellier : la métropole va devoir rembourser 400.000 euros à cause… d’un bug informatique
Selon des informations du site actu.fr, le bug autour de ces produits, serait national et des scènes similaires se seraient produites dans d’autres supermarchés Casino. A Nîmes, après avoir vécu la même situation, la direction du magasin aurait laissé partir les clients après avoir encaissé 30 euros par téléviseur.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!