Voiture électrique : les bornes de recharge gagnent du terrain en France

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Faire de longs parcours avec une voiture électrique n'est pas toujours simple, même si le nombre de points de recharge est en constante augmentation et que de nouveaux opérateurs investissent le marché.

Avec une Renault Clio TCE 90 essence, un trajet de 460 kilomètres entre Saint-Ouen (93) et Les Sables-D’Olonne (85) prend 4 h 30 d’une traite. Consommation : environ 20 litres d’essence. Quid en Renault ZOE ? 0 litre mais arrêt obligatoire. Avec la nouvelle ZOE ZE 50 équipée des roues de 15 pouces (les plus économes), en roulant à 90 km/h, climatisation éteinte et mode ECO enclenché, la distance maximale théorique est de 327 kilomètres, au mieux. En pratique, le conducteur peut espérer atteindre Angers, à 170 kilomètres de l’arrivée. Heureusement, toutes les nouvelles automobiles électriques bénéficient de prises recharge rapide Type 2 Combo (CCS), qui permettent aussi bien la charge sur du courant continu que sur le courant alternatif délivré par des superchargeurs. Reste encore à savoir où recharger. Au 1er septembre 2019, la France comptait 27.661 points ouverts au public.
En agglomération, c’est relativement simple. La recharge sur les bornes de voitures en libre-service des grandes villes est possible, quand elles fonctionnent. A Paris, conçues pour les Autolib’, elles délivrent une puissance de 3 kW, à peine plus qu’à la maison. Pis, elles sont encore reliées à des prises type 3. Si depuis la reprise en main par la mairie, mille bornes fonctionnent de nouveau dans la capitale, en banlieue, elles sont plus rares.
>> A lire aussi – Comment recharger votre voiture électrique à domicile ?
L’abonnement annuel de 120 euros pour recharger en illimité est certes attractif, mais le service n’est guère satisfaisant. Le concurrent, Belib (EDF) a l’inconvénient d’être beaucoup plus cher (jusqu’à 4 euros par quart d’heure) pour une recharge rapide à 22 kW. Ce tarif (inférieur la nuit) permet d’éviter les voitures ventouses dans la journée. Hors de la rue, depuis janvier 2017, toutes les entreprises et services publics doivent proposer des solutions sur leurs nouveaux parkings. Jusqu’à 40 places prévues sur le permis de construire, 10% doivent être destinées aux véhicules électriques. Au-delà, 20% des stationnements doivent être équipés.
Dans les centres commerciaux, l’obligation a été limitée à 5% (moins de 40 places) et 10% (plus de 40), mais la borne est devenue un produit d’appel. Ikea, précurseur de la recharge gratuite pour ses clients, s’est ainsi offert une campagne de pub à moindre coût.
Sur les grands axes, la situation se complique même si autoroutes et quatre voies à 110 km/h s’équipent progressivement. Après des débuts incertains, les bornes Corri-Door se développent sur le réseau autoroutier français. Elles sont opérées par Izivia, filiale d’EDF, qui s’appelait Sodetrel jusqu’à l’an passé. Un changement de nom destiné à faire oublier les avaries des débuts : bornes indiquées mais inexistantes, ou ne fonctionnant pas… Le réseau Corri-Door propose 200 points de recharge rapide répartis officiellement tous les 80 kilomètres, afin de recharger en 20 à 30 minutes (coût : 10 euros).
>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto
Quelques régions ont néanmoins été oubliées : aucune borne autour de Grenoble, une seule entre le Pays basque et la Catalogne française et deux en Bretagne. En outre, si la puissance convient pour une voiture dotée d’une batterie autour des 40 kWh (Renault, Hyundai ou Kia, par exemple), pour les Tesla, Mercedes, Audi ou Porsche, dont les batteries avoisinent les 80 ou 100 kWh, la durée de rechargement peut s’allonger jusqu’à une heure. Et si plusieurs voitures sont branchées, la puissance nominale diminue. De nouvelles bornes, jusqu’à 100 kW, sont promises.
En attendant, Corri-Door se réjouit de plus de 40.000 chargements en 2018 alors que de nouveaux opérateurs privés sont à l’affût. Total prévoit d’installer des bornes superchargeurs de 150 kW tous les 150 kilomètres. Shell a pris une autre option. S’il installe des bornes en entreprises et collectivités via sa filiale NewMotion, pour ses stations, le pétrolier anglo-néerlandais s’associe à Ionity. En moins de deux ans, cette dernière entreprise est sur le point de rafler la mise.
>> A lire aussi – Voitures électriques : le calendrier des nouveautés en 2020
La raison ? Contrairement à EDF, venue se greffer sur le marché de l’électromobilité, Ionity en est l’aboutissement. C’est l’enfant commun de géants qui électrifient leur gamme : BMW, Daimler, Volkswagen et Ford, rejoints par le groupe Kia-Hyundai. Résultat : à la fin 2020, plus de 400 stations de recharges comprenant de deux à huit bornes équipées de prises Type 2 Combo (CCS), capables de délivrer jusqu’à 350 kW seront accessibles en Europe (il y en a une trentaine en France actuellement).
En termes d”équipement, la France figure déjà parmi les bons élèves. Alors que l’Union européenne préconise 1 point de recharge pour 10 véhicules, il y en a 1 pour 7,2 voitures 100 % électrique (1 sur 9 pour les véhicules électrifiés) dans l’Hexagone. Quant à l’argument souvent avancé du manque d’interopérabilité entre les réseaux (combien de cartes d’abonnement faudra-t-il pour charger sa voiture ?), il ne tient plus avec les applications sur smartphone. La recharge, un geste bientôt universel ?
>> A lire aussi – Les 10 voitures électriques les plus vendues en France en 2019
27.661 points de charge déjà accessibles au public en France
Au 1er septembre, la France comptait 27.661 points de recharge (en augmentation de 20% par rapport à l’an dernier), il existe aujourd’hui 1 point de recharge pour 7,2 véhicules légers électriques en circulation. L’Ile-de-France et l’Occitanie sont les régions les mieux dotées (4.008 et 3.385 bornes).
Top 3 des bons élèves…
1. Paris : 1.775 2. Gironde : 1.0183. Rhône : 721
… et des cancres 1. Haute-Loire : 12 2. Haute-Corse : 17 3. Creuse : 24
Source : Gireve

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!