Ils ont inventé l’alcool de rillettes

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Un charcutier et le patron d’une distillerie se sont associés pour cette "première mondiale".

Cette idée ne pouvait germer qu’au Mans, la ville qui a popularisé les rillettes. Comme l’explique Emmanuel Viton, patron de la Distillerie du Sonneur située dans la préfecture de la Sarthe, il travaille sur “une première mondiale”. Il s’est associé à Mickaël Doire, un charcutier, pour produire la toute première eau-de-vie… de rillettes. La production de cet alcool improbable vient tout juste de commencer.
Pour cela, ils ont placé 20 litres d’alcool de blé à 96 degrés avec 20 kilos de rillettes dans une grande cuve en inox. La macération va durer un mois à compter de cette semaine : le résultat sera ensuite distillé dans un alambic. “On a l’habitude de travailler nos rillettes avec une recette ancestrale qui date de plus de 300 ans, donc là, c’est tout nouveau. On va faire des essais et si notre produit est concluant, on pourra dire qu’il est 100% sarthois”, commente Mickaël Doire, alors qu’Emmanuel Viton veut “proposer une nouvelle palette d’arômes à la gastronomie sarthoise” avec cette invention.
>> Lire aussi – Vin, bière, alcool fort… les préférences des Français région par région
Cette eau-de-vie pourrait ensuite être proposée en spray, afin de pouvoir la “pulvériser sur une salade, un cocktail ou encore un dessert”, précise le patron de la charcuterie, qui récupérera de son côté les rillettes distillées pour préparer de nouvelles recettes. Cet alcool de rillettes devrait être proposé au grand public lors du Printemps des rillettes (cela ne s’invente pas), prévu du 14 au 29 mars partout en Sarthe. Pour les plus impatients, une première dégustation “à la sortie de l’alambic” est prévue le 23 janvier prochain à la Distillerie du Sonneur.
>> Lire aussi – L’eau alcoolisée : la nouvelle boisson qui cartonne aux États-Unis

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!