Un couple de Californiens reconnaît une escroquerie à un milliard de dollars

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Un couple d'Américains a escroqué de 2011 à 2018 plusieurs investisseurs qui pensaient financer un générateur solaire, selon le schéma de la pyramide de Ponzi.

Une escroquerie de grande envergure. Un couple de Californiens a plaidé coupable vendredi 24 janvier d’avoir volé près d’un milliard de dollars à des investisseurs, qui pensaient financer le développement d’un générateur solaire, et non leur train de vie luxueux. Jeff Carpoff, 49 ans, et sa femme Paulette, 46 ans, qui habitent au nord de San Francisco, avaient attiré les investisseurs en leur présentant le générateur solaire ultra-technologique qu’ils souhaitaient développer via leur entreprise DC Solar, selon deux communiqués publiés par le gendarme boursier américain (SEC) et le ministère de la Justice. Les investisseurs pouvaient même bénéficier d’une aide fédérale, pour ce matériel vert.
>> A lire aussi – Pyramide de Ponzi : le butin faramineux que continuent d’amasser les escrocs !
Le couple a levé 910 millions de dollars entre 2011 et 2018 auprès de 17 investisseurs, ce qui en fait l’une des plus importantes escroqueries de ce type. Mais sur les 17.000 appareils que les époux Carpoff ont prétendu avoir fabriqué, au moins la moitié n’a en réalité jamais vu le jour. Selon le schéma classique de la pyramide de Ponzi, les premiers souscripteurs sont rémunérés grâce à l’argent des nouveaux investisseurs, jusqu’à l’épuisement du mécanisme.
148 voitures, une équipe de baseball…
“Alors que le discours des Carpoff aux investisseurs semblait nouveau et innovant, leur fraude était ancienne et simple”, a commenté Daniel Michael, un responsable du gendarme boursier. Jeff et Paulette Carpoff ont gardé au moins 140 millions de dollars pour leur propre usage, et ont acheté des bijoux, 148 voitures, dont la Firebird de 1978 de l’acteur Burt Reynolds, une équipe de baseball, de l’immobilier de luxe… Ils ont également payé un abonnement à un service d’avions privés.
“Selon toutes les apparences, il s’agissait d’une entreprise légitime couronnée de succès. Mais tout cela n’était qu’un écran de fumée”, a déclaré Kareem Carter, enquêteur en charge de cette affaire à l’IRS, les services fiscaux américains. Plus de 120 millions de dollars de biens confisqués vont aller aux victimes, et 500 millions ont déjà été récupérés par le département du Trésor. Jeff et Paulette Carpoff seront jugés le 19 mai. Ils encourent respectivement 30 et 15 ans de prison. Quatre autres personnes ont plaidé coupable dans cette affaire, une septième doit être entendue le 11 février.
>> A lire aussi – Arnaques aux placements : la pyramide de Ponzi fait toujours plus de victimes
L’affaire Madoff, qui a fait perdre plus de 20 milliards de dollars à des investisseurs, constitue la “fraude de Ponzi” la plus importante. Elle avait été révélée en 2008 lorsque, avec la crise financière, un nombre croissant d’investisseurs avaient demandé à récupérer leurs placements et que Bernard Madoff n’avait pu satisfaire leurs demandes.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!