Coronavirus : quand Amazon en profite pour faire flamber les prix de ses masques chirurgicaux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Depuis le début de la propagation du coronavirus chinois, les masques de protections s'arrachent. Et face à cette forte demande, les prix flambent.

Alors que plusieurs pharmacies sont déjà en rupture de stock de masques chirurgicaux, face à la demande, certains commerçants en profitent pour gonfler leurs prix. C’est le constat fait par BFM TV. Depuis quelques jours, les tarifs ont sensiblement flambé sur les sites proposant à la vente ces protections. Ainsi, sur Amazon, le lot de 100 masques jetables proposé vendredi 24 janvier à 19,90 euros était lundi à 27,99 euros. Pire, le lot de 200 masques proposé au prix de 17 euros dimanche est passé à 43 euros lundi, soit une hausse de 150%.
>> A lire aussi – Coronavirus : déjà plus de 40.000 contaminés ? Notre carte en temps réel
L’angoisse autour du coronavirus chinois est tellement forte, que les Français se ruent sur les masques chirurgicaux. Pourtant, ces derniers ne protègent pas à 100% contre une éventuelle contamination. Il n’est utile que si vous êtes déjà malade. “On applique la même chose pour les grippes. Le patient porte le masque chirurgical, car il empêche de transmettre la maladie à son entourage, c’est une forme d’isolement”, insiste auprès de BFM TV David Boutolleau, virologue à la Pitié Salpêtrière, à Paris.
>> A lire aussi – Coronavirus : faut-il s’inquiéter des colis Amazon et AliExpress ?
Des masques plus efficaces
Par ailleurs, pour plus d’efficacité, les masques doivent être changés, toutes les trois à quatre heures. Si l’utilité des masques chirurgicaux n’est pas forcément prouvée, certains modèles, plus sophistiqués, protègent mieux. C’est le cas notamment des masques dits “canard”, qui forment un bec. Ces masques de protection respiratoire FFP, essentiellement utilisés par le personnel hospitalier, protègent des infections extérieures s’ils sont accompagnés de lunettes de protection et d’une charlotte, explique BFM TV. Depuis le début de l’épidémie, ce type de masques, également disponible à la vente sur Amazon, a vu son prix flamber.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!