“Oui patron” : le texto de Nasser al-Khelaïfi au numéro 2 de la Fifa qui lui demande de payer les travaux de sa villa

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Mediapart révèle ce vendredi 31 janvier des sms qu'auraient échangés les deux hommes en novembre 2014. Jérôme Valcke, alors numéro 2 de la Fifa, aurait demandé à Nasser al-Khelaïfi de régler les travaux de rénovation de la Villa Bianca, que le président qatari du PSG est soupçonné d’avoir mise à sa disposition en Sardaigne.

Ce sont des textos qui viennent mettre à mal la défense de Nasser al-Khelaïfi. Le président qatari du PSG est soupçonné par la justice suisse d’avoir corrompu l’ex-numéro 2 de la Fifa Jérôme Valcke avec une villa en Sardaigne. Mediapart révèle ce vendredi 31 janvier des sms qu’auraient échangés les deux hommes en novembre 2014. Le Français, alors numéro 2 de la Fifa, aurait ainsi demandé à Nasser al-Khelaïfi de régler les travaux de rénovation de la Villa Bianca, que le président qatari du PSG est soupçonné d’avoir mise à sa disposition en Sardaigne.
“La facture n’a toujours pas été payée. Pourrais-tu t’en occuper d’urgence ?”, lui aurait écrit le Français selon Mediapart. Un message auquel Nasser al-Khelaïfi aurait répondu : “Oui patron”. L’article de Mediapart précise que cet échange de textos ne serait qu’une partie de l’ensemble des messages découverts lors de l’enquête menée depuis 2017 par le parquet fédéral suisse, à l’origine de la mise en examen des deux hommes pour “corruption privée”.
Nasser al-Khelaïfi est soupçonné d’avoir acheté l’influence du secrétaire général de la Fifa
Pour rappel, Nasser al-Khelaïfi, patron du PSG et de BeIN Sports, est soupçonné d’avoir acheté l’influence du secrétaire général de la Fifa en mettant à sa disposition la Villa Blanca, un bien estimé à 5 millions d’euros se trouvant à Porto Cervo, en Sardaigne, dans le cadre de l’achat par BeIN à la Fifa des droits télé des Mondiaux 2026 et 2030 pour le montant record de 480 millions de dollars.
>> À lire aussi – Mondiaux d’athlétisme au Qatar: le patron du PSG Nasser Al-Khelaïfi entendu dans une enquête anticorruption
Mediapart précise que les deux hommes mis en examen ont été à nouveau interrogés le mois dernier par les enquêteurs suisses dans le cadre de cette affaire. Ils assurent n’avoir commis aucun délit. En effet, Nasser al-Khelaïfi dit n’avoir été propriétaire de la villa que pendant quelques jours, avant de la transférer à l’un de ses proches, Abdelkader Bessedik.
Une pure coïncidence pour les deux hommes
Ce dernier affirme quant à lui avoir remboursé le prêt de 5 millions d’euros. Pour les deux hommes, le fait que Jérôme Valcke ait loué la villa dans la foulée est une pure coïncidence. Pour rappel, Jérôme Valcke a été banni pour dix ans de la Fifa en 2016.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!