Brexit : divorce acté entre Bruxelles et Londres, mais Johnson veut rester amis

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le Premier ministre britannique a prononcé un discours à l'occasion de la sortie officielle du Royaume-Uni de l'Union européenne. Il veut une coopération amicale avec Bruxelles à l'avenir.

Le Royaume-Uni, membre de l’Union européenne, c’est fini. Le Brexit est officiel depuis cette nuit du 31 janvier au 1er février. Un moment douloureux pour de nombreux citoyens européens comme britanniques, mais Boris Johnson en est persuadé, de bonnes choses attendent son pays. Dans une déclaration diffusée une heure avant la sortie officielle de Londres, vendredi soir, le Premier ministre britannique a tenu à assurer que le Brexit sera “un succès retentissant” et ce “quels que soient les obstacles” rencontrés dans ce nouveau chapitre de l’histoire britannique.
>> À lire aussi – “Après le Brexit, l’économie du Royaume-Uni devrait aisément résister”
“Quels que soient les obstacles sur le chemin, je sais que nous réussirons”, a-t-il ainsi déclaré, alors que son pays s’apprête à ouvrir de difficiles négociations avec Bruxelles sur leur future relation commerciale. Mais selon BoJo, le Brexit ne marque pas la fin de toute relation avec l’UE, au contraire, il entend rester un ami des Européens. “Nous voulons que cela soit le début d’une nouvelle ère de coopération amicale entre l’UE et une Grande-Bretagne pleine d’énergie”, a-t-il déclaré alors que le Brexit met fin à 47 ans d’une vie commune tumultueuse.
“Le rideau se lève sur un nouvel acte”
Le Premier ministre a également proclamé que l’histoire du Royaume-Uni continuait et qu’une nouvelle page allait être écrite, restant donc sur une note optimiste. “La chose la plus importante à dire ce soir, c’est que ce n’est pas la fin, mais le début, le moment où l’aube pointe et le rideau se lève sur un nouvel acte de notre grand drame national”, a-t-il déclaré, lyrique, après plus de trois ans de déchirements et trois reports de l’échéance.
>> À lire aussi – Le Brexit va plomber le budget de l’Union européenne !
Dans la foulée de ce divorce officiel, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a promis vendredi de renforcer les relations bilatérales avec Londres. “Nous allons continuer à renforcer nos relations déjà fortes, productives et prospères avec le Royaume-Uni au moment où ils ouvrent un nouveau chapitre”, a-t-il tweeté quelques minutes seulement après la sortie officielle du pays de l’Union européenne.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!