Disneyland Paris : y aura-t-il un troisième parc à Marne-la-Vallée ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Un nouvel avenant a été inclus, le 7 février dernier, dans la convention signée en 1987. Il précise que la possibilité de décider d’un troisième parc est portée jusqu’en 2036 au lieu de 2026.

Euro Disney aurait-il des envies de grandeur à Marne-la-Vallée ? Le gérant de Disneyland et Walt Disney Studios, les deux parcs déjà présents sur la commune de Seine-et-Marne, s’est donné de l’air pour décider de la création, ou non, d’un troisième parc. En effet, selon Le Parisien, l’État, la région, le département, la RATP, l’aménageur public EpaFrance et Euro Disney ont inclus un nouvel avenant dans la convention signée en 1987. Une disposition signée le 7 février dernier et qui donne la possibilité de décider la réalisation d’un troisième parc jusqu’en 2036 contre 2026 dans le texte précédent.
Selon l’avenant, si d’ici le 24 mars 2036 Euro Disney n’a pas “demandé l’inclusion dans un programme détaillé correspondant à la réalisation d’une troisième attraction touristique majeure”, les terrains non utilisés du site de l’Érable pourront être revendus. La zone est située à l’est du boulevard circulaire, sur les territoires de Magny-le-Hongre et Bailly-Romainvilliers. Le texte pourra toutefois être de nouveau modifié d’ici 2036.
Objectif 22 millions de visiteurs ?
En effet, un nouvel avenant pourra être signé “jusqu’à la date à laquelle un seuil d’au moins 22 millions de visiteurs annuels aura été atteint par les deux parcs existants”. Pour rappel, la fréquentation annuelle actuelle est de 15 millions de visiteurs. Mais en cas d’augmentation de l’affluence, “la réalisation de cette troisième attraction majeure devra être prévue dans un programme détaillé, signé au plus tard le 23 mars 2040”, précise l’avenant.
>> A lire aussi – Avocate, anesthésiste, employé chez Disney… ils travaillent en uniforme et témoignent
Outre cet éventuel troisième parc, le délai vise à “accompagner le développement touristique d’Euro Disney qui a annoncé un investissement de deux milliards d’euros” ainsi que “le développement urbain pour la construction de 1.800 logements supplémentaires et 250 unités de résidence […] ainsi que 450 logements spécifiques supplémentaires dédiés aux salariés de Disney” sur les communes de Coupvray, Chessy, Serris ou Bailly-Romainvilliers.
Trouver un autre endroit ?
Un développement qui inquiète sur certaines communes. A Magny le Hongre l’un des candidats aux municipales et ancien adjoint au maire sortant s’inquiète de la création de ce troisième parc. En effet, l’extension du monde de Disney couperait tout simplement la ville en deux. “Nous devons minimiser l’impact sur la ville”, explique ainsi Didier Pasquier au site actu.fr. “Le mieux est de trouver un autre endroit”, estime-t-il alors que ce projet n’est pour l’instant qu’une lointaine hypothèse.
>> A lire aussi – Disney signe un record inédit
Disneyland Paris a récemment annoncé la création de trois nouveaux univers : “Marvel”, “La Reine des neiges” et “Star Wars”. Des nouveautés qui sont intégrées dans le parc Walt Disney Studios, deuxième complexe du géant de l’animation ouvert en 2002, soit dix ans après l’inauguration du premier parc Disneyland.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!