Désertification bancaire : le cri d’alarme d’un sénateur de Meurthe-et-Moselle

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Dans le département, le nombre de distributeurs automatiques de billets a chuté de 9,8% entre 2015 et 2018. En moyenne en France, leur nombre a diminué de 5,3% sur la même période.

“Perdre un distributeur, c’est remettre en cause la vie économique d’une commune”. En Meurthe-et-Moselle, la désertification bancaire inquiète : certains villages ne comptent plus aucun distributeur. Le département a vu leur nombre diminuer de 9,8% entre 2015 et 2018, contre un recul de 5,3% en moyenne en France sur la même période. Face à cette situation et à l’inquiétude des maires de son département, le sénateur LR Jean-François Husson a décidé d’interpeller le gouvernement.
L’élu vient ainsi d’envoyer un courrier au ministre de l’Économie, détaille France 3. Une lettre dans laquelle il déplore la “disparition progressive de services publics et privés, notamment lorsqu’ils sont implantés en dehors des centres urbains”. Il faut dire que certaines localités du département sont particulièrement touchées par la désertification bancaire : la commune de Minorville, qui compte 230 habitants, est située à 25 minutes en voiture du distributeur de billets le plus proche.

Les petites communes désertées
Le sénateur demande ainsi une meilleure prise en considération de ce problème : “Les commissions interbancaires de retrait ont été fortement revalorisées il y a quelques jours alors que la réflexion sur le maillage territorial des distributeurs de billets est à l’arrêt”. Selon un rapport de la Banque de France, publié en juin 2019, la métropole comptait 52.697 distributeurs automatiques de billets en 2018 contre 55.629 trois ans plus tôt.
>> A lire aussi – Distributeur de billet, de café… Les bornes tactiles qui contiennent le plus de germes
Si la France se place au sixième rang européen pour le nombre de distributeurs rapportés au nombre d’habitants, ça se complique quand on rapporte les chiffres aux kilomètres carrés, rappelle France 3. Car 77,8% des automates sont implantés dans des communes de plus de 5.000 habitants quand seulement 6,7% sont installés dans celles de moins de 2.000 habitants. Face à cette situation, les élus tentent de trouver des solutions. En août 2019, la commune de Locmaria-Plouzané (Finistère) était ainsi devenue la première de France à installer un distributeur “sans banque” sur son territoire.
>> Notre service – Découvrez tous nos comparateurs d’assurances (santé, auto, habitation, obsèques…)

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!