Quels articles poster, qui suivre… les recettes pour gagner en influence sur LinkedIn

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Dans la nouvelle émission du Grand Rendez-vous du Management, réalisée en partenariat avec CoWork la radio, Sandrine Chauvin, rédactrice en chef de LinkedIn France, nous donne ses conseils pour travailler son influence sur le plus connu des réseaux sociaux professionnels.

Comment remplir son profil ?
C’est la base ! Il faut mettre un photo… professionnelle bien sûr ! Bannissez photos de vacances ou photos mal cadrées. “Ensuite, il faut que le profil soit le mieux rempli et le plus précis possible. Dans l’introduction, dites qui vous êtes, plutôt que de présenter vos compétences. Mais remplir si bien remplir son profil est le minimum, il faut aussi prendre la parole. Cela passe par la rédaction de posts, mais aussi par le fait de partager des articles, mettre des commentaires… C’est ainsi que vous allez commencer à construire un réseau.”
Quel type d’articles poster ?
Idéalement, il faut poster des articles ou rédiger des tribunes sur des sujets qui intéressent le plus grand nombre ! Evidemment, tout ce qui concerne l’actualité est susceptible de faire réagir et d’intéresser… à condition que vous puissiez y apporter votre regard, en lien avec votre expertise. Mais il y d’autres sujets qui suscitent beaucoup d’engagement. “C’est notamment le cas de tous les sujets autour de l’environnement, du changement climatique et de l’impact que cela a sur l’économie et les entreprises. Mais aussi tous les sujets en rapport avec la transformation des entreprises, notamment du fait du numérique. On sait qu’au moins un tiers des métiers vont disparaître sinon se transformer profondément dans les prochaines années, donc cela intéresse beaucoup de monde de savoir comment les métiers vont évoluer. Rester au courant de ces transformations est essentiel et passe notamment par LinkedIn.”
>> A lire aussi – Vous montez votre boîte ? Prospectez sur LinkedIn !
Faut-il être original ?
“Bien sûr, la créativité a toujours payé, quel que soit le support ou l’époque. Mais au-delà de l’originalité, ce qui compte vraiment, c’est l’authenticité : porter les messages qu’on incarne et que cela soit aligné avec ses convictions et son entreprise…”
A qui parler ?
A tout le monde. “La force des réseaux sociaux, c’est de permettre à tout un chacun de devenir son propre média.” Il faut à la fois s’adresser aux personnes de sa propre entreprise, mais aussi à ses concurrents ou aux personnes du même secteur et enfin, plus largement, à toute la communauté quand les sujets sont plus larges. “Si on parle d’influence, je suis persuadée qu’on ne peut pas être influent en interne sans avoir de zone d’influence en externe. Et inversement : les deux sont liée et imbriquées.” Enfin, pour l’experte de LinkedIn, lorsqu’on cherche à gagner en influence, le plus important est d’interagir au maximum avec sa communauté. “Il faut instaurer le dialogue, la discussion. L’avantage des plateformes, c’est que le dialogue se fait de façon très directe : sur LinkedIn, une caissière peut interpeler et interagir avec le grand patron sur une question qui la préoccupe dans un magasin… et obtenir une réponse. On l’a vu par exemple avec une caissière de Granville qui a sensibilisé Michel-Edouard Leclerc sur l’apprentissage de la langue des signes pour pouvoir améliorer l’accueil des déficients auditifs en magasin. Ça permet de couper des barrières et de ne pas avoir une élite qui n’entend plus la base…”
>> Notre service – Votre CV est-il vraiment rédigé comme il faut ? Capital vous offre son analyse complète pour l’améliorer
Qui suivre ?
LinkedIn a publié récemment un classement des “Top Voices” de la plateforme. Autrement dit, les personnalités les plus influentes. “Il y a d’un côté les influenceurs, qui ont un petit badge bleu sur leur profil.” Il y en a 600 dans le monde, dont des personnalités comme Michel-Edouard Leclerc, Emmanuel Macron ou la chef étoilée Anne-Sophie Pic, pour la France. “Leur point commun, c’est de prendre régulièrement la parole, avec des messages qui s’adressent aussi bien à leur communauté interne sur LinkedIn, qu’à leur secteur voire au-delà sur la plateforme.”

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!