Immobilier : quel pouvoir d’achat avez-vous gagné, ou perdu, dans les grandes villes depuis 20 ans ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Nice, Paris, Lille, Bordeaux... Parmi les dix plus grandes villes de France, où avez-vous le plus gagné, ou perdu, de pouvoir d'achat immobilier depuis 20 ans ? La réponse dans ce diaporama.

Pouvez-vous acheter plus, ou moins de surface immobilière depuis vingt ans ? Cela dépend des prix de la pierre… mais pas seulement. L’évolution du niveau de vie* local joue aussi, tout comme le coût du crédit. La Fnaim a pu compiler toutes ces données, et dessiner pour Capital l’évolution du pouvoir d’achat immobilier depuis 20 ans dans les dix plus grandes villes de France. Dans chaque agglomération, les indicateurs que vous allez découvrir ont été obtenus en comparant le prix moyen de l’immobilier local, avec le niveau de vie médian des habitants et l’évolution du taux de crédit.
>> Notre service – Trouvez le crédit immobilier le moins cher grâce à notre comparateur
Petite mise en contexte historique. Entre 2000 et 2007, les Français ont globalement perdu beaucoup de pouvoir d’achat immobilier. La raison est simple. Le prix de la pierre a quasiment doublé dans l’Hexagone sur la période. Une telle flambée n’a été compensée ni par la hausse du niveau de vie, ni par la baisse ténue des coûts du crédit.
Après 2007, patatras. La crise financière mondiale entraîne dans sa chute les prix de la pierre. C’est une bouffée d’oxygène pour les (rares) acheteurs de l’époque, qui voient leur pouvoir d’achat remonter jusqu’en 2010. En raison des mesures de soutien au marché de l’immobilier initiées par le gouvernement de l’époque, les prix redécollent temporairement entre 2011 et 2012, provoquant… une rechute du pouvoir d’achat. Mais à partir de 2012, ce sont les taux de crédit qui dégringolent à leur tour de façon spectaculaire. L’emprunt pas cher permet de doper à nouveau le pouvoir d’achat des Français, au point de le faire remonter à des niveaux supérieurs au début des années 2000. Y compris pour les habitants des grandes villes ? La réponse dans ce diaporama.
*Le niveau de vie correspond aux revenu(s) d’un foyer, divisé par le nombre “d’Unité de Consommation” le composant. Dans chaque foyer, le premier adulte compte pour 1 UC. Tous les autres membres dont l’âge est supérieur à 14 ans (y compris l’éventuel conjoint) comptent pour 0,5 UC supplémentaire. Chaque enfant de moins de 14 ans ajoute 0,3 UC à son foyer.
>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Habitation

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!