L’économie française a reculé au quatrième trimestre, l’investissement cale

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

L'Hexagone a accusé une contraction de 0,1% du PIB au quatrième trimestre.

Mauvaise nouvelle pour la croissance de la France. Au quatrième trimestre 2019, le produit intérieur brut français est passé dans le rouge, avec un recul de 0,1 % après +0,3 % au troisième trimestre, a annoncé l’Insee. En moyenne sur l’année, l’activité a ralenti : +1,3 % en 2019, après +1,7 % en 2018. Hors correction des jours ouvrés, la croissance du PIB s’établit également à +1,3 % en 2019, après +1,7 % en 2018. Les dépenses de consommation des ménages ralentissent légèrement au quatrième trimestre (+0,3 % après +0,4 %), tandis que l’investissement ralentit fortement (+0,2 % après +1,3 %).
Au total, la demande intérieure finale hors stocks a décéléré : elle a contribué à la croissance du PIB à hauteur de +0,3 point après +0,7 point le trimestre précédent. Les importations ont diminué au quatrième trimestre (−0,4 % après +0,4 %) et les exportations sont stables (+0,0 % après −0,3 %). Au total, le solde extérieur contribue positivement à la croissance du PIB : +0,1 point après −0,3 au troisième trimestre. À l’inverse, les variations de stocks y contribuent négativement (−0,5 point après −0,1 point).
>> A lire aussi – Croissance : “après l’industrie, les services risquent de flancher !”
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés
>> Notre service – Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!