Pour lancer sa start-up, la rapidité est-elle vraiment la clé du succès ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Dans l’univers impitoyable des start-up, on entend souvent que la règle est d’aller vite, très vite. Certes, il est délicat de trouver la bonne allure.

“Beaucoup de créateurs échouent car ils passent un an à peaufiner un projet qui, finalement, ne convainc pas le consommateur”, estime Thomas Rebaud, cofondateur de Meero, une plateforme de reportages photo à prix cassé. Pour éviter cet écueil, de nombreux entrepreneurs se dépêchent de lancer ce qu’on appelle un “produit minimal viable” (minimum viable product, MVP), soit un produit ou service simplifié qui présente les fonctionnalités principales du réel produit ou service visé. L’idée ? S’assurer qu’il plaise aux consommateurs avant de sortir l’artillerie lourde et de l’affiner en détail. De fait, proposer un produit au plus vite permet de limiter les investissements de départ. Thomas Rebaud n’a ainsi déboursé “que” 16.000 euros pour lancer Meero. Une belle somme certes, mais une goutte d’eau au regard du fait que, trois ans plus tard, son entreprise fait déjà partie du cercle très fermé des licornes, ces start-up valorisées à plus de 1 milliard d’euros. “J’ai débuté avec trois stagiaires, sans site internet. Nous démarchions nos clients par téléphone, raconte-t-il. Trois mois plus tard, 120 agences immobilières nous avaient demandé de prendre leurs biens en photo. Le marché existait donc bien.”
Pour autant, mieux vaut ne pas confondre vitesse et précipitation. Votre MVP doit être soigné. Un utilisateur déçu par la version bêta de votre appli ne lui accordera probablement pas de deuxième chance. “Votre produit ou service peut être rejeté s’il n’est pas assez abouti ou si le public visé est trop flou. Etre à tout prix le premier sur le marché est risqué”, confirme Xavier Pavie, professeur d’innovation à l’Essec Business School et directeur du centre iMagination. Et de citer l’exemple de Viadeo, le réseau social pour les professionnels lancé en 2004, puis placé en redressement judiciaire et racheté par Le Figaro en 2016. “Il s’adressait à une cible très large et ne proposait pas de forte valeur ajoutée, au contraire de son concurrent américain LinkedIn… qui a logiquement raflé la mise sur le marché français quatre ans plus tard.” Prenez donc un peu de temps pour peaufiner votre projet. “Ne négligez pas la phase précédant le lancement, conseille Xavier Pavie, notamment l’étape de test auprès des consommateurs.” Selon Stanislas de Dinechin, de Hosman.co, vous pouvez vous jeter à l’eau quand “vous avez en tête le produit final, le marché ciblé et des critères d’évaluation précis pour savoir si vous poursuivez l’aventure ou non”.
>> Découvrez cette méthode de brainstorming pour générer de bonnes idées en deux heures chrono
Hosman.co, de la théorie à la pratique
Novembre 2017. Stanislas de Dinechin et ses deux associés ont une idée: proposer aux particuliers de prendre en charge la vente de leur bien immobilier en échange d’une commission fixe de 4.500 euros.
Février 2018. “Pour tester le projet, raconte Stanislas de Dinechin, nous avons mis en ligne un site simple qui ne nous a coûté que quelques milliers d’euros. Rien n’était automatisé: après chaque visite, nous écrivions à la main un compte rendu au propriétaire.”
Mai 2018. L’agence compte une cinquantaine de clients et tous les retours sont positifs.
Juillet 2018. “Le test étant validé, nous avons pu lever 1,5 million d’euros et proposer un service plus complet.” Désormais, les clients peuvent suivre en temps réel le nombre de personnes ayant consulté leur annonce, le nombre de visites, d’offres déposées, etc.
>> A lire aussi – Le concours de pitch est-il une étape indispensable pour lancer sa start-up ?
>> Notre service – Entrepreneurs, toutes vos formalités juridiques en ligne : plus simple, plus rapide et moins cher, pour créer une entreprise, modifier ses statuts, protéger une marque ou un logo, déposer un brevet, récupérer une facture…

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!