Coronavirus : Air France “en situation d’urgence économique”

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

C’est ce qu’explique Anne Rigail, directrice générale d'Air France, dans un courrier envoyé aux salariés.

Le coronavirus continue d’impacter l’économie mondiale. Et les compagnies aériennes, dont Air France, ne sont pas épargnées par les conséquences de cette épidémie. La Tribune relaye ainsi un courrier qu’Anne Rigail, directrice générale de la compagnie aérienne française, aurait envoyé aux salariés. Elle tente de les rassurer, mais avoue qu’Air France rencontre de fortes difficultés liées au coronavirus. “Nous continuons d’adapter quotidiennement notre programme en fonction de l’évolution des réservations mais aussi des décisions plus soudaines de certains pays quant aux conditions d’entrée sur leur territoire”, explique la dirigeante dans ce courrier
Elle évoque aussi des “mesures commerciales sans précédent” prises pour les clients. Air France est ainsi l’une des seules compagnies qui propose aux passagers d’annuler ou de reporter leur vol sans frais jusqu’au 31 mai. Et alors que la compagnie a déjà annoncé un impact de 200 millions sur son résultat d’exploitation le 20 février après l’annonce de la suspension des vols vers la Chine, les perspectives ne sont pas reluisantes.
>> Lire aussi – Les clients d’Air France pourront annuler leurs vols jusqu’au 31 mai
Congés sans solde
“L’ampleur et la durée de la crise s’accentuant, nous savons aujourd’hui que ses effets économiques seront encore plus significatifs. Les incertitudes quant à son évolution et ses conséquences nous conduisent à anticiper tous les scénarios”, ajoute Anne Rigail, pour qui Air France est “dans une situation d’urgence économique qui peut nous rappeler de précédentes crises, telles que celle du 11 septembre 2001, ou encore la crise financière mondiale de 2008”.
>> Lire aussi – Coronavirus : désormais 613 personnes contaminées, notre carte de France de l’épidémie
Plusieurs conséquences directes sont avancées par la directrice générale : “toutes les dépenses, projets et investissements non indispensables à la sécurité, à la sûreté et à nos opérations, sont reportées ou annulées” notamment et les “recrutements sont limités aux seuls besoins opérationnels indispensables de la compagnie”. “Des mesures de réduction du temps de travail sur la base du volontariat vont être proposées”, conclut-elle. Selon franceinfo, Air France proposerait ainsi à ses salariés de poser leurs congés, avec ou sans solde, durant cette crise. Les temps partiels ou alternés sont aussi encouragés par la compagnie aérienne. “On va attacher les ceintures et voir quand on sort de cette zone de turbulence”, glisse un délégué syndical, espérant que la situation reviendra normale au début de l’été.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!