De plus en plus d’artisans se lancent… en solo

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le dernier Baromètre de l'artisanat montre une forte hausse de la création d'entreprises artisanales en France. Mais avec de plus en plus d'installations sans salarié… Décryptage.

Néo-boulanger, plombier 2.0, coiffeur connecté… les métiers de l’artisanat se renouvellent et séduisent, attirant notamment de plus en plus de cadres en reconversion, à la recherche de métiers ancrés dans le réel et ayant du sens. Cela n’a rien d’une tendance éphémère ou d’un simple effet de mode : l’édition 2019 du baromètre de l’artisanat, réalisé par l’Institut supérieur des métiers et la MAAF, observe une progression de 13% en 2018, avec 177.500 créations . En tout, le secteur représente 26% des nouvelles entreprises. Le nombre de créations augmente particulièrement dans les grandes villes. Autre fait notable dévoilé, un majorité de créateurs se lancent sans salariés (95% en 2019, contre 80% en 2007), en raison, notamment, de la popularité du statut de micro-entrepreneur (26% des créations).
“L’activité de taxi/VTC est, pour la seconde année consécutive, la première activité d’installation artisanale en 2018, avec 13.800 installations, soit une hausse de 21% par rapport à 2016″, décrypte Bruno Lacoste-Badie, directeur marketing et communication de MAAF. Elle est suivie par celle de nettoyage des bâtiments qui compte 11.500 créations. Ces évolutions témoignent du fait que l’artisanat s’inscrit pleinement dans la transformation profonde de notre économie et la mutation des modèles économiques qui en découle.” Enfin, l’installation par reprise est en baisse depuis une dizaine d’années et ne représente plus que 9 % (hors microentrepreneurs).
>> A lire aussi – Ils ont choisi de se reconvertir comme artisans, ils témoignent
>> Notre service – Entrepreneurs, toutes vos formalités juridiques en ligne : plus simple, plus rapide et moins cher, pour créer une entreprise, modifier ses statuts, protéger une marque ou un logo, déposer un brevet, récupérer une facture…

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!