Au Danemark, on force les fonctionnaires à prendre des vacances

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Les personnes concernées sont celles travaillant dans des services publics, comme les jardins d'enfants ou les bibliothèques, qui ont été renvoyées chez elles le 13 mars et ne pourront pas retourner sur leur lieu de travail avant, au moins, le 13 avril.

Vacances forcées pour les fonctionnaires. Ceux qui occupent des postes non-essentiels doivent écluser jusqu’à cinq jours de vacances pendant la période de semi-confinement. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi 27 mars le gouvernement danois. “L’objectif (…) est d’éviter d’avoir trop de personnes en vacances immédiatement après la crise, lorsque toutes les activités auront repris”, a expliqué le ministre de la Fiscalité, Morten Bødskov, lors d’une conférence de presse.
C’est “une contribution importante pour permettre au Danemark de mieux réussir à passer la crise”, a-t-il dit. Les personnes concernées sont celles travaillant dans des services publics, par exemple les jardins d’enfants ou les bibliothèques, qui ont été renvoyées chez elles le 13 mars et ne pourront pas retourner sur leur lieu de travail avant, au moins, le 13 avril.
>> À lire aussi – Des entreprises font signer des décharges aux salariés qu’elles obligent à travailler
Ces accords ont été conclus entre le gouvernement, les représentants patronaux de la fonction publique et les organisations syndicales. Au Danemark, les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits, les écoles, lycées, universités et centres culturels, ainsi que certains commerces, fermés jusqu’au 13 avril. Le pays a également fermé ses frontières à l’entrée des étrangers jusqu’à cette date. Pour rappel, le royaume scandinave de 5,8 millions d’habitants compte 2.163 cas officiellement déclarés. 41 personnes sont mortes depuis le début de la pandémie.

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!