Société générale ne versera pas de dividende, met en avant son bilan solide

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Société générale supprime le dividende au titre de l'exercice 2019 et suspend ses objectifs pour 2020. La banque travaille à l'analyse de scénarios potentiels et de leurs impacts sur ses résultats, ainsi qu'à d'éventuelles mesures correctrices.

Société générale ne gâtera pas ses actionnaires cette année. Au vu de la propagation de la pandémie de coronavirus, qui a un lourd impact sur nos banques et a fait dévisser les actions du compartiment, le Conseil d’administration de la banque au logo rouge et noir a décidé de supprimer toute distribution de dividende au titre de l’exercice 2019. ” La BCE souhaite qu’il n’y ait pas de décision de paiement de dividende avant début octobre. Or, ce délai est incompatible avec la loi française qui prescrit un paiement du au plus tard le 30 septembre “, explique la banque. Au cours du deuxième semestre 2020, le Conseil proposera les orientations en matière de distribution aux actionnaires. Celle-ci pourrait notamment consister dans le paiement d’un acompte sur dividende sur les résultats 2020 ou en un dividende exceptionnel, sous la forme d’une distribution de réserves, laquelle nécessiterait la tenue d’une Assemblée générale.
Compte tenu des incertitudes liées à l’ampleur et à la durée de la pandémie de Covid-19, le groupe travaille à l’analyse de scénarios potentiels et de leurs impacts sur ses résultats, ainsi qu’à d’éventuelles mesures correctrices. Dans le respect des recommandations de l’Autorité des Marchés financiers et dans l’attente de la conclusion de ces travaux, Société Générale suspend ses objectifs 2020 communiqués le 6 février 2020 dans le cadre de ses résultats annuels 2019. Le résultat net part du groupe était attendu en hausse et les revenus en légère croissance.
>> A lire aussi – Crédit agricole plus solide que Société générale ou BNP Paribas face à la crise ?
Le groupe souligne la solidité de son bilan (ratio de fonds propres durs à 13,2% au 31 décembre 2019 intégrant la reprise de provision pour le dividende 2019 de 54 points de base, extériorisant une marge de manœuvre d’environ 410 points par rapport aux exigences réglementaires) et sa position de liquidité solide avec un ratio LCR à 150% à fin février 2020.
>> Notre service – Économisez jusqu’à 300 euros par an en testant notre comparateur de Tarifs Bancaires
Getty Images>> A lire aussi – Dépôts bancaires, placements… nos économies sont-elles en danger ?
>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Francine Pernod

Francine Pernod

Laissez vos commentaires!